Boutique vintage
Actualité, Non classé

MAISONS ET BOUTIQUES : LES PLATEFORMES DE CROWDFUNDING S’ETENDENT

[mark style=”paragraph” color=””]En France, une grande partie de la population n’est pas encore sensibilisée au financement participatif. Il est vrai que 2 millions de Français ont déjà contribué à une campagne de crowdfunding depuis l’existence de la pratique, mais la grande majorité des Français ignore les tenants et aboutissants de cette démarche. Les différentes formes de crowdfunding sont à l’origine de sa complexité et les dernières réformes n’aident pas à maitriser le sujet.[/mark]


[dropcap style=”light” color=””]L[/dropcap]es résultats du sondage, « Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding » parus à l’occasion du 22ème salon des entrepreneurs de Paris fait ressortir une popularité mitigée de ce mode de financement. En effet, si 23% des personnes interrogées disent connaitre le financement participatif, 33% déclarent n’en avoir jamais entendu parler. Les autres 44% connaissent vaguement ou ont déjà entendu ce nom quelque part.

[mark style=”paragraph” color=””]Cependant, on voit apparaître petit à petit de plus en plus d’articles dans les journaux, et nous en entendons parler aux informations ; chacun en prend ainsi conscience à son rythme.  Jusqu’à maintenant, la communication à destination du particulier faite autour du financement participatif ne venait pas directement des plateformes, car leurs moyens étaient insuffisants pour atteindre le grand public. Résultat : on ressentait une frilosité de la part des novices quant à faire le premier pas. [/mark]

[mark style=”paragraph” color=””]Mais très récemment, nous avons été témoins d’initiatives dont le but était justement de démocratiser le crowdunding et qui devrait participer à sa popularisation.[/mark]

[mark style=”paragraph” color=””]En novembre 2016, KissKissBankBank, l’un des leaders du crowdfunding en France, a ouvert un établissement dans Paris appelé : « La maison du crowdfunding », ayant pour vocation d’être une vraie école du crowdfunding pour éduquer les intéressés à la pratique. L’espace ne sera ni un point de vente ni même un simple catalogue des projets KissKissBankBank, mais un lieu d’échanges, de partages et de réflexions sur l’économie collaborative et le financement participatif.[/mark]

[mark style=”paragraph” color=””]A l’inverse, l’autre leader du crowdfunding en France Ulule, a adopté une stratégie différente pour développer son rayonnement. C’est en ouvrant une réelle boutique du crowdfunding qu’Ulule compte bien démocratiser la pratique. Cet espace situé également dans Paris permet à la plateforme de mettre en avant les produits financés par son biais. [/mark]

[mark style=”paragraph” color=””]Ces initiatives ont fait beaucoup parler d’elles dans l’écosystème des start-ups, car elles représentent les premières grandes initiatives prises par des plateformes pour le développement sur le long terme du crowdfunding en France. [/mark]

[mark style=”paragraph” color=””]Les Français éprouvent une réelle aversion au risque, une culture entrepreneuriale encore jeune et un intérêt pour l’investissement peu développé. Dans une économie collaborative, les Français doivent renouer avec l’économie en général et développer une culture de l’entrepreneuriat. Ces initiatives devraient contribuer au rattrapage des Français face à nos voisins outre Manche qui ont déjà pris beaucoup d’avance en matière de financement participatif.[/mark]