Parapluie
Crowdfunding

Les précommandes post-campagne de crowdfunding

[mark style=”paragraph” color=””]Une campagne de financement participatif est forcément limitée dans le temps et cette période peut varier entre 3 et 12 semaines. Tout d’abord, car une campagne de crowdfunding ne peut pas excéder 90 jours, mais surtout car les campagnes courtes ont un meilleur taux de réussite. Elles sont plus dynamiques et concentrées. La durée moyenne d’une campagne est d’environ 45 jours. [/mark]


[dropcap style=”light” color=””]T[/dropcap]outefois, la durée optimale d’une campagne est pour nous d’un mois. On observe que la grande majorité des fonds d’une campagne de financement participatif est récoltée au début et à la fin de celle-ci. Ainsi, vous avez 97 % de chance de réussir lorsque votre collecte atteint 41 % de son objectif jusqu’à deux semaines avant le terme d’une campagne, selon KissKissBankBank. Une campagne bien préparée et dynamique vous permettra d’atteindre votre objectif sans encombre.

Mais une fois votre campagne terminée et votre objectif atteint qu’est ce qui vous empêche de continuer à collecter les précommandes ?

[mark style=”paragraph” color=””]Le succès apporte le succès !

Une fois que vous aurez atteint vos objectifs et terminé votre campagne en beauté, un grand nombre de personnes seront frustrées de ne pas avoir pu apporter leur pierre à l’édifice au vue de cette réussite. Et cet effet s’amplifiera avec les relais post-crowdfunding, les journalistes et bloggeurs qui parleront de votre réussite. Il serait quand même dommage de ne pas en profiter. [/mark]

[mark style=”paragraph” color=””]Chaque précommande supplémentaire vous aide à bien préparer l’avenir ! 

De grands succès du crowdfunding ne se sont donc pas arrêtés une fois leur campagne terminée et ont continué à accepter les précommandes. C’est par exemple le cas du porte-clés connecté Wistiki, l’un des as du crowdfunding. Aujourd’hui, on constate que wistiki a récolté plus de 300 000 $ sur la plateforme Indiegogo pour une campagne qui a eu lieu en janvier 2016. Pourtant, il est toujours possible de précommander ses deux nouveaux produits ahā! et hopla ! Résultat, ils capitalisent sur le succès de leur campagne de crowdfunding et continuent de récolter les précommandes pour un produit prévu en décembre.[/mark]

[mark style=”paragraph” color=””]Voici les solutions les plus adaptées pour accepter des contributeurs après une campagne.

  • La première consiste à intégrer un module de précommande à votre site internet. Il se met en place assez facilement et directement sur votre site via wordpress ou prestashop. De cette manière, sans même avoir commencé la commercialisation de votre produit, vous pouvez avoir recours aux achats anticipés sur votre propre site internet.
  • Ensuite, vous devez savoir que la plateforme Indiegogo permet d’accepter les contributeurs une fois la campagne terminée. Il vous suffit alors de réaliser votre campagne sur Indiegogo, même si il faut bien garder à l’esprit que la plateforme reste très orientée vers le marché anglo-saxon.
  • La meilleure solution pour accepter les précommandes après votre campagne reste d’avoir recours à HUBY. Spécialisé dans la vente de produits ayant été financés par le crowdfunding, HUBY est un canal de distribution post crowdfunding qui permet également de comptabiliser les précommandes pour le compte de la start-up. HUBY prend le relais sur votre campagne, il ne vous reste plus qu’à vous concentrer sur votre cœur de métier. [/mark]

[mark style=”paragraph” color=””] Attention !

Il est important que vos premiers contributeurs ne se sentent pas roulés. Vos premiers contributeurs sont ceux qui ont fait le pari de votre succès est qui vous ont amené à la réussite. C’est pourquoi ils doivent rester favorisés par rapport au contributeurs retardataires. Concrètement, les contreparties doivent rester toujours plus avantageuses pour les early contributeurs. Les précommandes tardives devront donc être à un prix proche voire égale à celui de futurs prix de marché. [/mark]

Vous souhaitez en savoir plus ?

Rendez vous dans votre espace start-up